Les Echecs à l’école, l’expérience de l’école du Centre

Malgré les circonstances empêchant les tournois en présentiel durant cette période post-confinement, un grand tournoi scolaire a pu avoir lieu en ligne ce mois de juin. Nous remercions vivement l’école du Centre à Neuilly Plaisance de leur confiance et participation !

Voici le témoignage d’Anthony VIATOR, enseignant à l’école du Centre :

En raison de la crise sanitaire, nous avons décidé d’organiser un tournoi en ligne avec des élèves du CE2 au CM2, pour que les élèves en distanciel puissent garder un contact entre eux par l’outil informatique. Il y avait 144 participants répartis en 36 équipes de 4 joueurs en essayant de garder une parité entre filles et garçons. Nous avons pu finaliser ce tournoi en présentiel, en respectant les gestes barrières, avec un formidable dénouement sur la dernière ronde de la finale. Bravo à tous les élèves pour leur participation.

La pratique du jeu d’échecs à l’école du Centre à Neuilly Plaisance

Il est important d’aider les apprenants à s’engager activement dans les apprentissages en développant la coopération entre pairs pour que les 4 piliers de l’apprentissage soient mis en place.

Elles concernent les jeux de l’esprit, plus précisément les échecs qui dans le cadre du pôle réussite du projet académique favorisent la rigueur, le développement intellectuel, la vie en société et le respect des règles et le contact humain.

Le jeu d’échecs a pour objectifs de :

* développer la motivation et la concentration des élèves
* encourager l’esprit d’autonomie et d’initiative des élèves
* installer un environnement favorable à l’apprentissage
* contribuer au développement d’attitudes et d’aptitudes intellectuelles propices à l’acquisition des compétences du socle commun, notamment les compétences « mathématiques et culture scientifique » et « autonomie et initiative » et favoriser l’apprentissage de la citoyenneté1.

1Les échecs à l’école, Loi d’orientation et de programmation du 8 juillet 2013 pour la Refondation de l’École de la République, la stratégie mathématique présentée le 4 décembre 2014

« Améliorer les résultats en mathématiques » reste une priorité, surtout en CM1, par l’apprentissage de nouvelles notions (fractions, nombres décimaux…). La classe est impliquée dans différents projets tel que le kangourou des mathématiques, le défi mathématiques du 93, la classe échecs en intégrant l’aide personnalisée complémentaire.

« Responsabiliser les élèves » passe par une organisation spatiale de la classe (panneau de responsabilités, affichage d’autonomie, bibliothèque de classe, espace d’exercices d’autonomie et de jeux mathématiques, échiquiers et la possibilité de faire des rondes sur ordinateur avec « matpat ».

« Renforcer la liaison inter et intra cycle » relève du décloisonnement avec d’autres collègues (Histoire, éducation musicale, enseignement moral et civique, géographie et allemand, la pratique des échecs), l’organisation d’un tournoi d’échecs au sein de l’école, pour finaliser et évaluer les acquis.

Les activités complémentaires pédagogiques sont orientées, depuis le début de l’année, vers le projet de classe échecs en continuité avec le projet d’école. En effet, ce jeu de l’esprit participe à l’affirmation de l’estime de soi quant à la difficulté scolaire. Il permet de développer des compétences transversales tel que l’anticipation, la concentration, le repérage dans l’espace, l’élaboration de stratégies qui se répercutent dans les apprentissages fondamentaux.

«La différenciation pédagogique »
En ayant des élèves avec un handicap (dyslexie, dyspraxie…)  et en confrontant mes pratiques, j’ai pu décortiquer les difficultés des élèves en résolution de problèmes et élaborer une progression sur les jeux de l’esprit comme les échecs. Ainsi, tous les élèves sont mis en valeur par leur travail et la parole leur est donnée pour argumenter et expliquer leur raisonnement. Dès lors, les conseils concernant la prise en compte des textes de référence pour concevoir les apprentissages (progressions, programmations, préparations), une meilleure organisation du lieu de travail et des outils des élèves permettent de repenser la différenciation pédagogique avec notamment l’outil numérique.

L’outil numérique nous a permis de « démocratiser » ce jeu à l’intérieur de l’école par le biais de la plate-forme MatPat et d’adopter une attitude citoyenne face aux sites visités, la lecture et la réalisation d’exercices d’application. D’ailleurs nous avons pu devenir vice-champion de France des écoles en 2017  (école du Centre à Neuilly Plaisance). Devenu un axe du projet d’école, les échecs assurent la participation de tous les apprenants (à profil particulier ou handicap) pour chercher et produire une solution originale dans un problème de recherche.

Souhaitez-vous aussi essayer MatPat dans votre école et organiser des compétitions en ligne? N’hésitez pas à nous contacter: matpat@ffechecs.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :